Un peu d’histoire…..

L’association Art Dans la Nature est née en Juin 2006, sous l’impulsion de quelques personnes praticiennes, passionnées d’art, de pédagogie et de nature.

De 2006 à 2012, l’association construit les bases d’un nouvel espace de pratiques et de diffusions culturelles, qui trouve sa force et son fondement par l’implication de ses utilisateurs. Le Pac’bô, École d’art installée à la Vergne à Dignac, fut une des composantes essentielles de son projet social et culturel. L’association et son école fut membre actif du réseau Cartel jusqu’en 2012 (réseau des acteurs de l’art contemporain en Poitou-Charentes).       (à revoir en archives : www.pacbo.fr)

En 2013, malgré la reconnaissance qualitative et quantitative de ses actions, de la part des habitants et de tous ses partenaires institutionnels, le Pac’bô suspend ses activités, faute de moyens et de volonté des élus du territoire, à faire perdurer l’équipe et l’association à l’initiative du projet. Malgré l’obtention de nouveaux bâtiments grâce au « dossier » du Pac’bô, les élus ont décidé de ne pas continuer avec l’association porteuse et initiatrice du projet et ont ouvert cette même année, sur la commune de Dirac, une autre école d’art « l’Epiphyte » dans ces locaux nouvellement acquis.

A cette époque (fin 2012), le Pac’bô accueillait plus d’une centaine d’élèves, enfants, adolescents et adultes chaque semaine, une grande confiance s’était installée grâce aux choix pédagogiques et artistiques qu’elle menait, tant avec ses adhérents que ses partenaires, . Malgré tout, ces derniers (DRAC, Éducation nationale, Région Poitou-Charentes, Département, Pays, Fonds Européens) ont suivi la volonté des élus de la Communauté de la Vallée de l’Échelle .

En 2014, sur le même site, Roberto Gonzalez, une des chevilles ouvrières d’ADN, créé une exploitation agricole (production de plantes en phytoépuration) et propose avec son épouse Pascale Gadon-Gonzalez, une activité ludo-pédagogique autour de l’art, du jeu et de la nature, « Le Grand Jeu ».

Le Grand Jeu est un terrain « d’Art Venture »  proche des premiers terrains d’aventure, des principes de l’éducation populaire, il aspire à être un espace de liberté, d’imagination, où « le but du jeu est de jouer ».

En 2016, ADN / le Pac’bô, s’associe avec « le Grand Jeu » pour penser ensemble un espace dédié aux groupes, qui dans l’esprit du Pac’bô interroge le processus de création dans les champs croisés de l’art, de la pédagogie, du jeu, de la nature et de notre rapport à l’environnement.

C’est un lieu ressource, un lieu expérimental, qui interroge le processus de création au centre de notre « condition humaine ».

Ainsi, ADN propose depuis 2016  un espace ludo-pédagogique sur un terrain de plus de 20 hectares, pour accompagner, co-constuire des projets de groupes, proposer des stages en direction des adultes, et des actions d’éducation artistique ponctuelles pour enfants et adolescents (stages et ateliers ponctuels).

Durant l’été 2016, ADN a accueilli plus de 80 groupes sur le site du Grand JEU et s’orientera en 2017, sur des propositions de formation pour adultes et stages pour enfants.